Warning: mysql_get_server_info() [function.mysql-get-server-info]: Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/archimusn/www/wp-content/plugins/businesshours/businesshours.php on line 20

Warning: mysql_get_server_info() [function.mysql-get-server-info]: A link to the server could not be established in /home/archimusn/www/wp-content/plugins/businesshours/businesshours.php on line 20
APEROPERA – La Traviata – Jean-François Sivadier | Archimusic

APEROPERA - La Traviata - Jean-François Sivadier

APEROPERA – La Traviata – Jean-François Sivadier

Date21 mai 2017

Début17:30

LieuLa Boutique du Val

StyleProjection d'opéra à l'heure de l'apéro

PrixEntrée libre

Tous les deuxième dimanche du mois, les meilleurs crus du festival d’Aix-en-Provence projetés à la Boutique accompagné d’un apéro, quoi de mieux?

Projection gratuite – Festival d’Aix-en-Provence Aix couleur-impression CMJN

 

Opéra en trois actes, livret de Francesco Maria Piave
d’après La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils
Créé le 6 mars 1853 au Théâtre de la Fenice de Venise

Production du Festival d’Aix-en-Provence 2011
En coproduction avec le Wiener Staatsoper et l’Opéra de Dijon
Coproducteur associé : Theatre de Caen
Avec le concours du département des Hauts-de-Seine / Musée Albert-Kahn

Louis Langrée direction musicale
Jean-François Sivadier mise en scène
Alexandre de Dardel scénographie
Virginie Gervaise costumes
Philippe Berthome lumière
Cécile Kretschmar maquillage, perruques
Véronique Timsit collaboratrice à la mise en scène
Nicolas Kruger Assistant à la direction musicale 
Stefano Gibellato Répétiteur de langue               
Morgane Fauchois-Prado Chefs de chant                           

 Natalie Dessay Violetta Valery                           
Charles Castronovo Alfredo Germont                      
Giorgio Germont Ludovic Tezier                     
Silvia de La Muela* Flora Bervoix                            
Adelina Scarabelli Annina                                        
Estonian Philharmonic Chamber Choir                                       
Mikk Uleoja Chef de chœur                           
London Symphony Orchestra Orchestre    

De Marie Duplessis à Marguerite Gautier puis à Violetta Valéry, il y a la distance qui sépare la vie réelle de l’œuvre d’art ou le fait-divers du mythe. Une distance qui commence avec un pseudonyme (Marie Duplessis s’appelait en réalité Alphonsine Plessis), qui passe par un surnom fictif (la fameuse «Dame aux camélias») et qui débouche sur un substantif aussi chantant que tranchant : la Traviata. Littéralement : «la dévoyée», celle qui est sortie de la voie toute tracée des conventions sociales et des hypocrisies bourgeoises. Soit la courtisane qui fait à la fois trembler et fantasmer le XIXe siècle. Désignant par ce titre un opéra qui reprend le canevas d’Alexandre Dumas fils, Verdi et son librettiste Piave ont produit le mélodrame absolu, celui de la courtisane victime de l’amour vrai. Son destin tragique se dessine à travers une partition toute en chauds-froids irrésistibles, toasts insouciants, duos déchirants et lyriques élégies.

 

En partenariat avec :
Banques_CIC_foncé_quadArte coulAix couleur-impression CMJN
Partagez :

Livre d'or virtuel: profitez-en pour donner votre avis à tout moment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.