Warning: mysql_get_server_info() [function.mysql-get-server-info]: Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/archimusn/www/wp-content/plugins/businesshours/businesshours.php on line 20

Warning: mysql_get_server_info() [function.mysql-get-server-info]: A link to the server could not be established in /home/archimusn/www/wp-content/plugins/businesshours/businesshours.php on line 20
Cabaret Bricolé | Archimusic

Cabaret Bricolé

Cabaret Bricolé

TRIO SELECTIF / Percussions : Maxime Echardour | Clarinette basse : Emmanuelle Brunat | Chant : Céline Laly
Spectacle jeune et tout public (dossier pédagogique disponible)
Le Cabaret Bricolé a été présélectionné pour les Jeunesses Musicales de France 2019-2020

Le Trio Sélectif construit, l’air de ne pas y toucher, une mise en abyme du spectacle : le Cabaret Bricolé est une représentation dans la représentation. Construit autour de l’oeuvre phare du compositeur Jean-Pierre Drouet The Show Must Go On, le cabaret suit les artistes avant, pendant et après leur montée sur scène.

En alternant spectacle et moments de vie privée, les deux musiciens et la chanteuse élaborent un fil conducteur déjanté qui relie les pièces de musique choisies. Ils jouent, ils chantent, ils dansent, ils improvisent et poursuivent l’exploration de la théatralisation de la musique contemporaine, initiée dans les années 80 par le courant du Théâtre Musical et dès les années 50 par John Cage.

Jean-Pierre Drouet, Georges Aperghis, Tom Johnson… Le Théâtre Musical

Les compositeurs des pièces jouées dans Le Cabaret Bricolé appartiennent tous à un courant né dans les années 1980 qui allie la musique d’aujourd’hui et le théâtre : le théâtre musical. Les interprètes doivent non seulement jouer de leur instrument, mais aussi accomplir des actions destinées à la représentation. Il s’aident en cela de l’instrument, lequel peut également être utilisé comme accessoire de théâtre ou objet symbolique. Les indications des compositeurs sur les partitions sont très précises : tous les déplacements et positions des musiciens sont écrits, et leur attitude corporelle est indissociable du texte musical. Des accessoires (aussi symboliques qu’une pomme), l’utilisation détournée des instruments (le corps de la clarinette sans embouchure, le zarb comme porte-voix…) contribuent à l’aspect scénique. JP Drouet va jusqu’à écrire des chorégraphies très précises que les musiciens doivent exécuter tels des danseurs.

Présentation et fiche technique du spectacle

A venir

Partagez :